Notre article

Carte professionnelle VTC et capacite de transport : comment bien faire son choix ?

Le métier de chauffeur VTC vous intéresse et vous voulez intégrer le secteur rapidement. Cependant, vous n’avez pas idée des formalités à respecter pour atteindre vos objectifs. Vous hésitez alors à bien faire votre choix entre une carte VTC et le certificat de capacité de transport. Ce qui va suivre vous aidera à y voir un peu plus clair et à faire le bon choix.

Carte VTC : l’utilité de ce document

Si vous voulez exercer en tant que chauffeur VTC, vous devez disposer d’une carte professionnelle liée à l’activité. Par la suite, vous devez également vous inscrire dans le registre recensant les exploitants VTC. Pour avoir une chance d’obtenir une carte professionnelle destinée au métier de  VTC, vous devez suivre une formation spéciale qui vous permet de comprendre le tenant et aboutissant de la profession. Cette formation est dispensée par un centre agréé par la préfecture et augmente votre chance d’accéder au métier de VTC. .

Pour prétendre à la carte pro VTC, il faut respecter un certain nombre de conditions notamment la possession d’un permis B avec une expérience en conduite automobile de 3 ans minimum. Il faut également être reconnu apte à exercer en tant que chauffeur VTC par un médecin de la préfecture. La possession d’un certificat de secourisme de niveau 1 augmente également vos chances de devenir  un professionnel du VTC.

La capacité de transport de personnes : les spécificités de ce document

Pour travailler en tant que chauffeur de particuliers, il ne suffit pas d’avoir un permis de conduire B. Il faut décrocher la capacité de transport de personnes. Pour ce faire, vous devez réussir l’examen de capacité, une autorisation qui vous permet de conduire un véhicule comportant 9 places maximum. La réussite de cet examen est sanctionnée par une attestation professionnelle. Une fois ce certificat en poche, vous pouvez exercer en tant que chauffeur privé et fixer vos propres tarifs.

Pour prétendre à ce certificat de capacité, il faut suivre une formation de 140 heures qui s’étale sur 4 semaines. Par la suite, il faut s’inscrire à l’examen de capacité et tout faire pour le réussir. Une expérience de 2 ans minimum au sein d’une entreprise proposant des services de transport public permet également d’être éligible à l’obtention du certificat de capacité professionnelle.

Par ailleurs, si vous avez un diplôme de Maîtrise en Transport routier ou si vous êtes sortant de l’Ecole de Transport, il vous suffit de demander une équivalence afin d’obtenir la capacité de transport de personne.

Quelle est la différence entre la carte dédiée au métier de VTC et la capacité de transport de personnes ?

La carte du chauffeur VTC est votre laissez-passer pour exercer en tant que professionnel du domaine. Vous avez le choix entre travailler à votre compte ou pour le compte d’une société de VTC. Pour qu’un véhicule puisse être exploité dans le cadre du transport VTC, il faut qu’il soit âgé de moins de 6 ans, disposer entre 4 et 9 places assises et coûter au moins 1500 euros.  

Quant à la capacité de transport de personnes, le document vous autorise à exercer en tant que chauffeur privé. 

Sommaire

Que savoir de la zone de chalandise

L’objectif de tout commerçant est d’augmenter son chiffre d’affaires, et de faire beaucoup de bénéfices. Pour y arriver, il faut tenir compte de certaines critères